Comprendre les tarifs

Voici un article que j’ai trouvé très intéressant et complet sur internet, écrit par une photographe:

 » « Votre prestation est trop chère »…

Beaucoup pensent que comme un photographe exerce un métier qui le passionne il devrait presque travailler gratuitement. Forcément, on s’éclate dans notre boulot et on se lève avec la banane le matin. Mais on a aussi une famille à nourrir, des crédits à rembourser, un loyer à payer… Le temps que nous passons à pendre des photos n’est que la partie visible de l’iceberg. Être photographe c’est aussi, passer du temps à retoucher des photos, chercher des clients, faire de la publicité, s’occuper de son site internet, se former, faire de la comptabilité… Il faut prendre en compte la réalité des charges qui pèsent sur cette activité. Hélas pour moi, lorsque je facture une prestation à 1000 euros, il ne reste pas 1000 euros dans ma poche. Il est important de comprendre les tarifs et comment ils sont calculés.

Voici un diagramme en anglais de la ISPWP ( International Society of Professional Wedding Photographers ). Il détaille l’activité réelle d’un photographe de mariage, mais on peut tout à fait le prendre en compte pour tous les types de prestations.

Frais et charges

Je vous propose donc ci dessous de découvrir les frais et charges qui sont à déduire afin de comprendre les tarifs des prestations:

  • Charges, taxes, impôts entre 27% à 28%. RSI, impôt, cotisation foncière des entreprises.
  • Entretien et dépenses 2%. Téléphone, électricité, connexion internet, frais pour l’achat de logiciel, nettoyage…
  • Amortissement et entretien du matériel 6.5%. Le matériel ne remplace pas l’œil du photographe mais il contribue à la qualité des images. Afin d’éviter tout soucis de panne lors de vos prestations, il est nécessaire de posséder deux boîtiers. Du fait d’une utilisation intensive les boîtiers se changent régulièrement.
  • Achat d’accessoires 5%. Fonds studio, flash, cartes mémoire, piles… Afin que vos séances photos soit personnalisées et uniques, il faut aussi acheter et renouveler souvent les tenues, contenants, couvertures et autres accessoires pour les séances nouveau-nés, les robes de maternité…
  • Assurance 1%. Être professionnel c’est aussi l’obligation de souscrire à une assurance professionnelle.
  • Site internet 2%. Avoir une vitrine virtuelle attrayante est primordial aujourd’hui. C’est la première image de notre travail que voient les futurs clients. Un site internet doit être remis au gout du jour régulièrement.
  • Packaging et frais postaux 3%.
  • Je n’ai pas compté dans tout ça, l’achat d’objectifs, les frais d’essence, d’autoroute, la formation…

Si on additionne tout cela on dépasse 50% de frais. Ce calcul est réalisé sur la base que je j’atteigne le maximum de chiffre d’affaire que m’autorise mon statut (c’est beau de rêver)

Temps de travail

Non, il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton. Pour chaque prestation, il y a un temps de travail avant, pendant et après.

Prenons l’exemple d’une prestation mariage:
  • Échange par email, téléphone 1h
  • Rendez-vous préalable et signature du contrat 1h30
  • Préparation du matériel (entretien, nettoyage, charge…) 30 minutes
  • Trajet pour se rendre sur la prestation minimum 30 minutes
  • Prestation entre 8h et 15h
  • Décharger les images et trier les photos 1h30
  • Retouche des images entre 8h et 15h minimum
  • Mails et envoi des photos 1h

Temps total de travail entre 23 et 37 heures de travail au minimum

Prenons l’exemple d’une séance nouveau-né:
  • Mails, rendez-vous 1h
  • Préparation de la séance, nettoyage studio, choix des accessoires… 1h
  • Séance photo 3h
  • Décharger et trier les photos 1h
  • Retouche des images 3h à 15h
  • Mails, envoi des photos 1h

Temps total de travail entre 9 et 20 heures de travail. Le temps de retouche est assez aléatoire en fonction des bébés. Certains bébés pèlent énormément ce qui nécessite plus de temps.

Voici un diagramme simple mais qui parle de lui même. Il aide à comprendre les tarifs d’un prestataire de service quel qu’il soit. 

« Si l’on achète une voiture à 1 000 euros ou une voiture à 15 000 euros, la qualité et les prestations ne seront pas les mêmes. La voiture à 1 000 euros n’aura pas la clim ou la direction assistée, la carrosserie sera rayée et emboutie, les pneus usés… Pour les photographes c’est la même chose. Il n’y a pas de secret, une prestation à bas coût fera l’impasse sur certains critères.

En me choisissant comme photographe, vous choisissez des services complets mais aussi une personne, une sensibilité, un style de photo. Sachez que je mettrai tout mon cœur dans vos images car je fais un travail qui me passionne. » »

%d blogueurs aiment cette page :